Photo du golf

 

 

 Beaucoup de golfeurs ont du mal à réaliser que marcher simplement sur un green gelé peut causer des dégâts irréparables sur celui-ci. La preuve vient naturellement quelques jours après le dégel en voyant les marques de pas qui ont fait mourir l’herbe.

En effet, en cas de piétinement, les feuilles craquent et les tissus foliaires sont détruits. Lorsque la feuille est entièrement gelée, les cristaux qui se trouvent à l’extérieur du brin de gazon se situent aussi dans le gazon.

Normalement la résistance du brin d’herbe peut supporter le poids du pied d’un joueur mais avec les cristaux de gel la résistance du gazon diminue.

Notons que les dégâts seront accentués sur une herbe tondue très rase (green) et lorsque les températures nocturnes sont très basses (< 10°C) les graminées ne peuvent pas se régénérer.

Il faut garder en tête qu’un groupe de 4 golfeurs fait plus de 100 marques de pas sur chaque green durant une partie, d’où la nécessité de les protéger en période de grand stress. De plus, si la surface dégèle dans la journée mais que le sol est encore gelé en profondeur, il est impératif de laisser le green fermé.

Les dommages peuvent être très graves (déstructuration des couches de sol d’où un cisaillement des racines en plus des dégâts foliaires). La mort du gazon sera instantanée.

Nous vous remercions de votre compréhension