Golf Club de Palmola

Photo du golf

Nous demandons aux joueurs de ne pas jouer les greens qui n'auront pas de drapeaux et de passer directement au trou suivant. 

 Pourquoi nous procédons à cette opération deux fois par an ? 

On peut considérer l’aération comme une gêne au jeu à court terme mais qui a des bénéfices importants à long terme. Sans ces petits trous, les greens mourraient à coup sûr ! Pour avoir un green de bonne qualité, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte : des racines profondes, un bon sol, de l’oxygène, un apport régulier en éléments organiques, de l’eau,… Le passage des tondeuses, le piétinement des golfeurs compactent le sol et réduisent l’oxygène présent dans le sol. 

Le gazon des greens est stressé au quotidien. Il compense en développant un réseau très dense de racines (dont une bonne partie meurt assez vite). Ce réseau forme le feutre, qui est une barrière assez étanche à l’eau et à l’air. En absence d’aération, le gazon finit par mourir, ou être attaqué par diverses maladies. Pour éviter cela, on carotte le green, opération qui consiste à trouer le feutre et remplir les trous d’un sable grossier qui assurera une bonne perméabilité à l’eau et à l’air. 

Cette opération mécanique crée des puits de drainage où circulent plus facilement l’air et l’eau dans le sol. Le but est de renouveler le substrat, de décompacter et d’aérer le sol.