Golf Club de Palmola

Photo du golf

On continue cette semaine avec 7 nouvelles règles 2019 : explications 

7. Code de comportement du joueur

Règle actuelle : un Comité peut pénaliser un joueur pour une conduite incorrecte (comme la mauvaise foi,

les remarques offensantes, endommager les équipements sur le parcours, etc.) d'une manière unique :

 Si le joueur est coupable d'une " grave infraction à l'étiquette", le Comité peut disqualifier le joueur

de la compétition conformément à la Règle 33-7.

 Mais à moins qu'une autre Règle spécifique ne soit enfreinte, le Comité n'a pas le pouvoir d'imposer

une pénalité moindre pour une mauvaise conduite d'un joueur.

Règle 2019 : selon la Règle 1.2b, un Comité sera autorisé à adopter un "code de conduite" qui :

 Définit les propres normes du Comité sur la façon dont les joueurs doivent se comporter, et

 Peut imposer des pénalités inférieures à la disqualification (par ex. une pénalité d'un coup ou une

pénalité de deux coups / perte du trou) pour une infraction du joueur à ces normes.

Le Comité pourra encore disqualifier un joueur pour une grave faute de comportement contraire à l'esprit

du jeu, comme le souligne la nouvelle règle 1.2a (voir Explication pour le changement de Règle en 2019 —

Normes de comportement attendues du joueur).

Raisons du changement :

 Certains Comités ont demandé des moyens supplémentaires selon les Règles pour leur permettre

de s'attaquer à la conduite des joueurs contraire aux normes attendues qui sont essentielles au jeu

(comme la courtoisie et l'esprit sportif).

o Dans de nombreux cas, la disqualification d'un joueur pour un comportement inapproprié serait

trop sévère — laissant les Comités aujourd'hui sans possibilité de pénaliser les joueurs pour un

tel comportement.

o Certains Comités traitent cela par des sanctions disciplinaires non prévues par les Règles

(comme les avertissements, les amendes, la restriction des privilèges de jeu, etc.), mais ces

méthodes ne sont pas toujours efficaces, appropriées ou pratiques.

o En outre, alors que la portée mondiale du jeu a continué à s'étendre pour inclure les golfeurs de

différentes cultures et de différents milieux, il est de plus en plus souhaitable de laisser les

Comités établir et appliquer des normes adaptées à leurs besoins particuliers et aux normes

locales de comportement approprié.

o Cela a été une préoccupation particulière pour les organisations de golf junior dont la mission

inclut souvent l'enseignement aux jeunes golfeurs sur la façon d'agir sur le parcours.

 La modification proposée de la Règle donnera aux Comités la flexibilité de fixer et appliquer des

 

normes de conduite spécifiques à leurs compétitions et à leurs joueurs, s'ils choisissent de le faire.

 

8. Concept de "Zone à pénalité" pour remplacer les "Obstacles d'eau"

Règle actuelle : la Règle 26-1 permet un dégagement avec pénalité lorsqu'une balle est dans un "obstacle

d'eau" (marqué en jaune) ou un "obstacle d'eau latéral " (marqué en rouge).

 Ces obstacles sont limités aux zones contenant de l'eau ou dans lesquelles l'eau peut couler ;

aucune autre zone ne peut être marquée comme un obstacle d'eau, même si elles peuvent

présenter des difficultés similaires pour le jeu.

 Les obstacles d'eau sont conçus comme la norme ; les obstacles d'eau latéraux ne doivent être

utilisés que lorsqu'il n'est pas faisable de dropper une balle derrière un obstacle d'eau selon la

Règle 26-1b.

Règle 2019 : selon les nouvelles Règles, "les obstacles d'eau" seront remplacés par le concept élargi de

"zones à pénalité", et la Règle 17 fournira les mêmes options de base pour les dégagements que ceux qui

existent dans les Règles actuelles :

 Une zone à pénalité comprendra à la fois (1) toutes les zones actuellement définies dans les Règles

comme obstacle d'eau ou obstacle d'eau latéral et (2) toute autre zone que le Comité choisit de

définir comme zone à pénalité (en tenant compte des directives recommandées stipulées dans le

Manuel).

 Les zones à pénalité peuvent donc inclure des zones telles que les déserts, les jungles, les champs

de laves, etc.

 Les deux types de zones à pénalité seront identifiées par la couleur de leur marquage : les zones à

pénalité rouges (aujourd'hui appelées obstacles d'eau latéral) et les zones à pénalité jaunes

(aujourd'hui appelées obstacles d'eau) ; et les Comités recevront le pouvoir discrétionnaire de

marquer toutes les zones à pénalité comme étant rouges afin que le dégagement latéral soit

toujours autorisé.

 Le terme "obstacle" ne sera plus utilisé dans les Règles.

Raisons du changement :

 Les options de dégagement en arrière sur une ligne derrière tout obstacle d'eau (Règle 26-1b) ou

dans les deux longueurs de club de l'endroit où une balle est entrée dans un obstacle d'eau latéral

sont importantes pour la cadence de jeu, car le joueur peut habituellement jouer à proximité de

l'obstacle plutôt que d'avoir à revenir en arrière pour jouer d'où le coup précédent a été joué.

 Il a été reconnu que l'obligation pour les zones de contenir de l'eau semble être une raison quelque

peu arbitraire pour permettre de telles options de dégagement.

 Pour des raisons telles que la sécurité et la cadence de jeu, de nombreux Comités ont cherché à

élargir l'utilisation des obstacles d'eau latéraux en marquant des zones qui ne contiennent pas d'eau

et en marquant les obstacles d'eau en rouge, lorsque ce n'est pas spécifiquement prévu par les

Règles.

 L'utilisation plus large des "zones à pénalité" permettra aux Comités de répondre à la vaste gamme

de paramètres dans lesquels le golf se joue en accordant un dégagement pour les zones qui

présentent des difficultés similaires aux obstacles d'eau actuels, par ex. des difficultés à trouver et à

jouer une balle et des considérations analogues à propos de la cadence de jeu.

 Le fait de donner aux Comités le pouvoir discrétionnaire de marquer toutes les zones à pénalité en

rouge facilitera aux joueurs la connaissance des options de dégagement (car la distinction entre les

obstacles d'eau jaune et rouge n'est pas toujours bien comprise) et aidera de plus la cadence de

jeu.

 Chaque Comité restera libre de choisir ce qu'il souhaite marquer comme zone à pénalité (et par ex.

pourrait décider de ne marquer que les obstacles d'eau traditionnels) et quand marquer une zone à

pénalité comme jaune (afin de préserver le défi de jouer un trou particulier).

 

9. Suppression du point de dégagement sur le côté opposé pour les zones à pénalité rouges

Règle actuelle : la Règle 26-1c offre deux options supplémentaires pour se dégager d'un obstacle d'eau

latéral (rouge) ; le joueur peut dropper une balle à l'intérieur de deux longueurs de club (et pas plus près du

trou que) :

 Du point où la balle d'origine a franchi en dernier la lisière de l'obstacle d'eau latéral, ou

 Du point sur la lisière opposée de l'obstacle équidistant du trou (Règle 26-1c(ii)).

Règle 2019 : la Règle 17.1d supprime l'option de dégagement sur le côté opposé d'une zone à pénalité

rouge (le nouveau terme qui inclut ce qui est aujourd'hui appelé un obstacle d'eau latéral) :

 Cela signifie que, lorsqu'une balle est dans une zone à pénalité rouge, le joueur aura trois options

pour le dégagement (chacune avec une pénalité d'un coup) plutôt que quatre options comme

aujourd'hui.

 Mais un Comité pourra encore adopter une Règle locale autorisant un dégagement sur le côté

opposé pour les trous où il considère que les autres options de dégagement ne sont pas viables.

Raisons du changement :

 Le dégagement sur le côté opposé est une option compliquée que de nombreux joueurs ne

connaissent pas et qui est rarement utilisé.

 Le principal objectif de ce dégagement était de donner une option de dégagement supplémentaire

pour les cas inhabituels où ni le dégagement en arrière (Règle 26-1b) ni le dégagement latéral du

côté où la balle est entrée dans l'obstacle d'eau (Règle 26- 1c (i)) ne semblait viable et que la seule

option réaliste du joueur était de prendre un dégagement selon la pénalité de coup et distance

(Règle 26-1a).

 En pratique, le dégagement du côté opposé est souvent pris quand un joueur a effectivement un

dégagement acceptable dans l'une ou les deux autres options de dégagement et ne sert donc qu'à

donner une option supplémentaire inutile qui, parfois, peut sembler trop avantageuse.

o Par ex. lorsqu'un ruisseau coule le long d'un fairway et qu'une ligne d'arbres ou un rough plus

épais est de l'autre côté, une balle qui est mal jouée dans les arbres ou le rough, puis qui

rebondit dans l'eau peut permettre au joueur de se dégager sur le fairway.

o Pour les grandes étendues d'eau telles qu'un étang ou un petit lac, le dégagement latéral sur le

côté opposé peut permettre au joueur de jouer à une distance considérable d'où la balle est

entrée dans l'eau ou est venu reposer et/ou de jouer du fairway d'un autre trou.

o La suppression de cette option peut, dans de rares cas, faire que la meilleure (ou la seule)

option d'un joueur soit le dégagement coup et distance ; il n'y a rien de mal à ce qu'un joueur

doive parfois le faire.

 L'estimation du point de dégagement pour le dégagement sur le côté opposé peut prendre

beaucoup de temps et donc éliminer cette option devrait profiter à la cadence de jeu.

 Ce changement aidera également à éviter toute préoccupation selon laquelle, avec l'utilisation

accrue des zones à pénalité rouges, un joueur pourrait pouvoir utiliser l'option du côté opposé pour

dropper sur le côté de la zone de pénalité sur le green, évitant ainsi le défi de devoir jouer au dessus

de la zone à pénalité.

 

10. Suppression de l'obligation pour le joueur d'annoncer son intention de relever une balle

Règle actuelle : selon les Règles, une procédure spéciale s'applique lorsqu'un joueur a l'intention de

marquer et de relever une balle dans trois situations spécifiques :

 Avant de relever la balle, le joueur doit annoncer son intention de le faire à l'adversaire en match

play ou à un autre joueur ou au marqueur en stroke play, puis permettre à cette personne

d'observer le processus de relèvement et de replacement de la balle.

 Cette procédure s'applique lorsqu'une balle sera relevée (1) pour l'identification (Règle 12-2), (2)

pour voir si elle est impropre au jeu (Règle 5-3), ou (3) pour voir si elle se trouve dans une condition

pour laquelle un dégagement est autorisé, par ex. lorsque la balle pourrait être enfoncée (Décision

20-1 / 0.7).

Règle 2019 : dans les trois situations prévues par les Règles (Règle 4.2b, Règle 7.3 et Règle 16.4) :

 Un joueur sera autorisé à marquer et à relever la balle et à procéder selon la Règle sans qu'il soit

nécessaire qu'il annonce au préalable son intention à une autre personne ou qu'il donne à cette

personne la possibilité d'observer le processus.

 Mais le joueur encourra toujours une pénalité d'un coup si il marquait et relevait la balle sans raison

pour le faire selon l'une de ces Règles.

Raisons du changement :

 Les Règles reposent généralement sur l'honnêteté du joueur.

o Dans d'autres situations de dégagement, y compris lorsqu'une balle peut être relevée et jouée à

partir d'un endroit différent, les joueurs sont autorisés à suivre les Règles sans être obligés

d'impliquer une autre personne dans une partie quelconque du processus.

o Par ex. un joueur peut déterminer qu'un chemin de voiturette interfère avec le lie de sa balle ou

la zone de de son stance ou de son swing intentionnels, trouver le point de dégagement le plus

proche, relever la balle et la dropper dans la zone spécifiée, déterminer que la balle est venu

reposer au bon endroit, et jouer la balle — tout cela sans avoir à annoncer ses intentions à une

autre personne ou à permettre à cette autre personne d'observer le processus pour s'assurer

que le joueur agit correctement.

 La suppression des exigences d'annonce pour ces trois situations simplifiera les Règles, mettra en

cohérence l'approche consistant à faire confiance au joueur et à éliminera une pénalité procédurale

inutile pour n'avoir pas informé une personne appropriée.

 Ces exigences de procédure n'ont souvent aucun effet pratique, car de nombreux joueurs auxquels

une telle annonce est faite refusent d'observer le processus de relèvement et de replacement et se

contentent donc de compter sur l'intégrité du joueur.

 Cette modification devrait également accélérer le jeu car un joueur n'aurait plus à prendre le temps

d'informer un autre joueur de l'intention de relever et attendre pour voir si cet autre joueur veut venir

observer le relèvement et le replacement de la balle.

 L'exigence pour le joueur d'avoir une bonne raison de relever selon la Règle est une garantie

suffisante contre un relèvement inapproprié ou un abus de la Règle.

 

11 Encourager une cadence de jeu rapide

Règle actuelle : bien qu'elles soient prévues pour encourager une cadence de jeu, les Règles n'insistent

pas catégoriquement sur cette question ni n'encouragent les joueurs à jouer rapidement :

 La Règle 6-7 prévoit que le "retard injustifié" est interdit et que les joueurs doivent respecter les

instructions sur la cadence de jeu, si elles sont établies par le Comité pour empêcher le "jeu lent".

 Bien que les joueurs soient autorisés à jouer hors tour de façon à gagner du temps, cela n'est ni

souligné ni particulièrement clairement indiqué dans le texte des Règles.

Règle 2019 : la Règle 5.6 encouragera une cadence de jeu rapide en recommandant que :

 Les joueurs devraient reconnaître que leur rythme de jeu affecte les autres et qu'ils devraient jouer

rapidement tout au long du tour (par ex. en se préparant à l'avance pour chaque coup et en se

déplaçant rapidement entre les coups et en allant au départ suivant), et

 Un joueur devrait jouer un coup en pas plus de 40 secondes (et généralement en moins de temps)

après que le joueur puisse jouer sans interférence ou distraction, et

 Les Comités devraient adopter une politique de cadence de jeu (plutôt que seulement dire qu'ils

peuvent le faire).

En outre, la nouvelle Règle 6.4 autorisera expressément le jeu hors tour en Match play par accord entre les

joueurs, et pour le Stroke play, permettra et encouragera les joueurs à jouer hors tour ce en toute sécurité

et de façon responsable, pour gagner du temps ou par commodité (connu sous l'appellation "Prêt ?

Jouez !").

Raisons du changement :

 En donnant aux joueurs des conseils positifs, un soutien et un encouragement à jouer rapidement,

ces propositions de changement de Règle aideront à :

o Définir les attentes pour les débutants et les joueurs expérimentés sur les types de

comportement considérés comme un jeu rapide, y compris le temps maximal de qu'il faut

prendre pour jouer un coup, et

o Encourager les joueurs à jouer plus rapidement en confirmant qu'il est approprié de jouer hors

tour en Stroke play quand cela est possible en toute sécurité et de façon responsable.

 Faire respecter la cadence de jeu continuerait d'être principalement de la responsabilité de chaque

Comité, car il existe des limites à ce que les Règles peuvent faire pour insister pour que les joueurs

jouent rapidement.

 Par ex. il n'est pas possible pour les Règles d'imposer des pénalités chaque fois qu'un joueur ne

termine pas un tour ou un trou ou ne joue pas un coup dans un temps fixé dans les Règles :

o Le golf se joue dans de nombreux contextes différents et par tant de personnes différentes que

ces limites de temps peuvent naturellement différer selon la compétition ou le parcours donné.

o Il n'y a pas non plus de moyen pratique d'exiger de tous les joueurs qu'ils suivent (et qu'ils

fassent respecter l'un contre l'autre) toute forme de chronométrage déclenché pour chaque

coup effectué au cours d'un tour.

 Ces changements permettront aux Comités de préciser les attentes spécifiques définies par les

Règles lorsqu'ils utilisent leur autorité pour faire respecter le jeu rapide et encourageraient tous les

Comités à adopter une politique de cadence de jeu afin que tous les joueurs sur le parcours, quel

que soit la forme ou le niveau de jeu, sachent ce que l'on attend d'eux.

 

12 Normes de comportement attendues du joueur

Règle actuelle : les Règles traitent de la conduite du joueur de manière limitée et silencieuse :

 Elles n'établissent aucun critère de conduite, sauf indirectement lorsqu'elles confèrent au Comité le

pouvoir discrétionnaire de disqualifier les joueurs pour une "grave infraction à l'étiquette" (Règle 33-

7).

 Les Règles n'expliquent pas ce qu'est une "infraction à l'étiquette", laissant cela à la décision 33-7/8

et quelques autres décisions.

 Bien qu'une section distincte sur l'étiquette soit publiée dans le même livre que les Règles, elle ne

fait pas partie des Règles (sauf par quelques Décisions).

Règle 2019 : la Règle 1.2a renforcera les normes de comportement attendues des joueurs :

 Elle confirmera que les joueurs devraient jouer dans l'esprit du jeu en agissant avec intégrité, en

tenant compte des autres et en prenant soin du parcours.

 Elle indiquera sans équivoque le pouvoir du Comité de disqualifier un joueur pour toute grave faute

de comportement contraire à l'esprit du jeu.

 À la place de la notion peu claire de "infraction à l'étiquette", elle utilisera les expressions "faute de

comportement" et "grave faute de comportement" plus directes et plus fortes.

La règle 1.2b conférera également au Comité le pouvoir d'adopter son propre Code de conduite et de fixer

les pénalités en cas d'infraction (voir Explication pour le changement de Règle proposé — Code de

conduite du joueur).

Raisons du changement :

 Le golf est un sport dans lequel on attend des joueurs des standards élevés de conduite et les

Règles devraient confirmer cela de manière claire et directe.

 Bien que le livre de Règles actuel comporte une section Étiquette distincte qui couvre les aspects

les plus importants de l'esprit du jeu :

o Les priorités et les points importants de la section ne sont pas clairs, car elle comprend

également des recommandations plus générales sur divers sujets, et

o La section n'a pas la force des Règles ou bien entendu d'une partie des pouvoirs d'un Comité.

 L'utilisation de la Règle 1.2a pour expliquer ce qu'est jouer dans l'esprit du jeu aidera à :

o Donner plus d'importance à l'attente que tous les joueurs agissent avec intégrité, prennent

en considération les autres et prennent soin du parcours, et

o Définir les attentes afin que les joueurs se rendent compte qu'une grave faute de

comportement en manquant de respecter ces attentes pourra entraîner la disqualification.

 La modification du terme de " grave infraction à l'étiquette" à "grave faute de comportement" aidera

à distinguer ce concept du terme " grave infraction" qui continuera à être utilisé dans les nouvelles

Règles dans un but totalement différent.