Golf Club de Palmola

Photo du golf

 

13 Distances fixes utilisées pour mesurer

Règle actuelle : les longueurs de club sont utilisées selon les Règles pour mesurer les limites de plusieurs

zones :

 Il n'y a pas de définition fixe d'une longueur de club, en conséquence lorsqu'il mesure, un joueur

peut utiliser n'importe quel club de son sac pour mesurer une longueur de club.

 Les joueurs ayant des longs putters peuvent dropper dans des zones que les autres joueurs ne

peuvent pas atteindre.

Règle 2019 : une longueur de club sera définie comme étant la longueur du club le plus long dans le sac

du joueur, à l'exception de son putter.

 La zone de dégagement pour dropper une balle sera d'une dimension fixe, soit d'une soit de deux

longueurs de club en fonction de la Règle de dégagement utilisée.

 La zone de dégagement est de dimension fixe pour chaque joueur et est prédéterminée en fonction

des clubs que le joueur a sélectionnés pour jouer.

Raisons du changement :

 La définition d'une longueur de club comme étant le club le plus long autre qu'un putter signifiera

que le joueur ne peut pas choisir un club en fonction de la situation.

 Par exemple, les joueurs n'auront plus la possibilité de faire un choix stratégique quant à la taille de

la zone de dégagement en choisissant un club plus long pour que le joueur puisse atteindre un

endroit plus éloigné du point de dégagement le plus proche ou d'un autre point de référence.

 Un joueur n'aurait plus la possibilité de faire des choix stratégiques quant à la taille des zones de

dégagement en choisissant un club plus ou moins long pour mesurer.

 L'utilisation du club le plus long pour mesurer permettra de minimiser l'incohérence dans la taille

d'une zone de dégagement selon les joueurs (y compris en éliminant l'avantage pour les joueurs qui

peuvent actuellement utiliser un long putter pour mesurer).

 

14 Forme de Stroke play "Score maximum"

Règle actuelle : actuellement les règles reconnaissent deux formes principales de Stroke play :

 La forme de base du Stroke play où un joueur doit terminer le trou à chaque trou, ou bien il est

disqualifié (Règle 3), et

 La forme de jeu en Stableford où un système de points est utilisé pour le score et où un joueur qui

joue deux ou plus au-dessus du score fixé ou qui ne termine pas le trou obtient simplement zéro

point pour ce trou (Règle 32).

Règle 2019 : le " Score maximum " sera une nouvelle forme supplémentaire de stroke play :

 Le score d'un joueur pour chaque trou est plafonné à un maximum fixé par le Comité, qui peut être

fixe (par ex. 6, 8, 10, etc.), lié au par (par ex. deux fois le par ou triple bogey) ou lié au handicap du

joueur (par ex. le double bogey en net).

 Un joueur qui ne termine pas un trou (on dit souvent que le joueur "ramasse") ne sera pas

disqualifié, mais marquera le score maximum pour le trou.

Raisons du changement :

 Le besoin de terminer chaque trou en Stroke play peut avoir au moins deux inconvénients : (1) il

entraîne souvent une cadence de jeu lente, et (2) il peut décourager les golfeurs qui estiment qu'ils

n'ont plus de chance réaliste de rivaliser dans la compétition ou de faire un bon score pour le tour

dès lors qu'ils ont fait un score très élevé sur un ou deux trous.

 Le Score maximum sera une forme de jeu alternative qui répond aux deux préoccupations, en

permettant à un joueur de "ramasser" lorsqu'il arrive ou dépasse le maximum et en plafonnant le

score du joueur pour n'importe quel trou au score maximum.

 Ce sont les raisons principales pour lesquelles le Stableford est populaire dans diverses parties du

monde ; le Score maximum créera une forme de Stroke play similaire, avec la différence que le

score est en coups et pas en nombre de points.

 Il n'est pas souhaitable que la forme de jeu en Score maximum soit utilisée pour les joueurs de haut

niveau, mais cela pourrait être utile dans de nombreux autres contextes, comme pour les joueurs

débutants ou les golfeurs moins adroits ou expérimentés et, plus généralement, pour les joueurs de

club et le jeu de tous les jours lorsque le rythme de jeu est une préoccupation particulière.

 Comme le Stableford, le Score maximum pourra être utilisé en conjonction avec des systèmes de

handicap qui établissent un score maximum (par ex. le double bogey net) qui peut être rendu sur

n'importe quel trou.

 

15 Déplacer ou toucher un détritus ou toucher le sable dans un bunker

Règle actuelle : lorsque la balle d'un joueur est dans un bunker, la règle 13-4 stipule (avec des

exceptions) que le joueur ne doit pas :

 Tester l'état du bunker,

 Toucher le sol dans le bunker avec la main ou un club, ou

 Toucher ou déplacer les détritus qui sont dans le bunker.

Règle 2019 : selon les Règles 12.2a et 12.2b, le joueur sera autorisé à toucher ou à déplacer des détritus

dans un bunker et sera généralement autorisé à toucher le sable avec la main ou un club ; mais une

restriction persiste de sorte que le joueur ne doit pas :

 Toucher délibérément le sable dans un bunker avec la main, un club, un râteau ou un autre objet

pour tester l'état du sable pour en tirer une information pour le coup, ou

 Toucher le sable dans un bunker avec un club en faisant un coup d'essai, en posant le club juste

devant ou derrière la balle, ou en faisant le backswing pour un coup.

Raisons du changement :

 Le défi de jouer depuis un bunker est l'exigence de jouer depuis du sable, pas de jouer avec des

feuilles, des pierres ou d'autres détritus laissés en place dans le bunker.

 L'approche actuelle a créé une confusion en décidant une interdiction totale de toucher le sable

avec la main ou un club, puis admettant de nombreuses exceptions.

 La Règle révisée simplifiera cela en interdisant uniquement les actes derrière lesquels il y a une

intention selon les Règles :

o Tester délibérément l'état du sable avec la main ou un club continuera d'être interdit car une

partie du défi du joueur est d'évaluer et de prévoir comment le sable peut affecter le coup, et

aussi parce qu'il serait long et inapproprié pour les joueurs de creuser dans le sable avec une

main ou un club dans ce but avant chaque coup.

o Toucher le sable avec le club juste devant ou derrière la balle ou dans le backswing pour le

coup continuera à être interdit pour s'assurer que le joueur ne fait rien pour réduire le défi de

jouer depuis du sable ; ces interdictions sont déjà bien connues et respectées par presque tous

les joueurs.

o Toucher le sable avec un club en faisant un coup d'essai continuera à être interdit à la fois pour

la cadence de jeu et pour éviter d'avoir de grandes quantités de sable déposées à l'extérieur

des bunkers (en particulier pour les bunkers de green) à la suite de coups d'essai répétés.

 

16 Pas de pénalité pour avoir déplacé une balle sur le green

Règle actuelle : selon la Règle 18-2, si un joueur (ou un adversaire) cause accidentellement le

déplacement de la balle du joueur n'importe où sur le terrain, il y a une pénalité d'un coup (sauf si l'une des

exceptions s'applique).

Règle 2019 : selon la Règle 13.1d, il n'y aura plus de pénalité si un joueur (ou un adversaire) cause

accidentellement le déplacement de la balle du joueur sur le green.

Le contenu de ce changement de la Règle a déjà été mis en œuvre à compter du 1er janvier 2017 en

autorisant les Comités à adopter une Règle locale qui supprime la pénalité pour avoir déplacé

accidentellement une balle sur le green.

Raisons du changement :

 La forme, la pente et l'état de nombreux greens d'aujourd'hui augmentent les risques qu'une balle

au repos sur le green puisse se déplacer, et il peut être difficile de déterminer si un joueur a causé

le déplacement de la balle ou si la balle a été déplacée par le vent ou d'autres causes naturelles.

 Quand une balle se déplace alors que le joueur ne fait que prendre des mesures normales pour se

préparer à jouer un coup, il peut sembler injuste au joueur d'être pénalisé.

 La plupart des situations où une "balle est déplacée" se produisent sur le green, impliquent un

mouvement minimal de la balle, se produisent fréquemment lorsque le joueur entreprend des

actions raisonnables pour se préparer à jouer un coup, et la balle peut être facilement replacée.

 Ces considérations ne sont pas les mêmes lorsque la balle est en dehors du green, et la pénalité

continuera à s'appliquer (avec des exceptions, par ex. en cas de déplacement accidentel d'une

balle lors de la recherche) à un joueur ou un adversaire dans ces circonstances pour renforcer le

principe selon lequel la balle doit être jouée comme elle repose et que les joueurs devraient

continuer à faire attention lorsqu'ils sont à proximité d'une balle en jeu.

 

17 Procédure pour dropper et jouer une balle dans une zone de dégagement

Règle actuelle : en prenant un dégagement (avec ou sans pénalité) selon de nombreuses Règles, le

joueur doit utiliser cette procédure de drop :

 Le joueur doit dropper la balle en se tenant droit et en tenant la balle à hauteur des épaules et le

bras tendu ; sinon elle doit être redroppée (Règle 20-2a).

 La balle doit d'abord toucher le terrain dans un endroit spécifié et ne doit toucher aucune personne

ou équipement avant qu'elle ne soit au repos ; sinon elle doit être redroppée (règle 20-2b).

 La balle doit ensuite être jouée à partir de l'endroit où elle repose, sauf si elle se retrouve dans l'une

des 9 situations spécifiques (par ex. plus près du trou ou plus de 2 longueurs de club d'où elle a

touché le terrain), elle doit être redroppée (Règle 20-2c).

 Si la balle repose dans l'une de ces 9 situations lorsqu'elle est droppée une seconde fois, le joueur

doit placer la balle où elle a touché en premier le terrain lors du deuxième drop.

Règle 2019 : les joueurs continueront à dropper une balle en prenant un dégagement, mais la procédure

de drop sera modifiée de plusieurs manières, comme il est expliqué dans la Règle 14.3 :

 La façon dont une balle peut être droppée est simplifiée ; la seule exigence sera que la balle soit

lâchée à hauteur du genou de sorte qu'elle chute dans l'air et qu'elle ne touche aucune partie du

corps du joueur ni son équipement avant de toucher le sol.

 L'objectif de la procédure de drop sera une "zone de dégagement" spécifique, définie par la Règle

selon laquelle le dégagement est pris, et qui sera soit d'une soit de deux longueurs de club à partir

d'un point de référence (et qui peut avoir certaines autres restrictions).

 La balle n'a besoin que d'être droppée et venir reposer dans la zone de dégagement ; et il n'y aura

pas d'exigence de nouveau drop si la balle droppée frappe accidentellement une personne ou un

objet avant de venir au repos dans la zone de dégagement.

 Si la balle droppée vient reposer à l'extérieur de la zone de dégagement, elle sera droppée à

nouveau ; si elle vient reposer à l'extérieur de la zone de dégagement après avoir été droppée une

seconde fois, elle sera placée où elle a touché le sol en premier lors du second drop.

 Si la balle placée ne tient pas au repos à cet emplacement après deux tentatives, le joueur placera

alors la balle sur le point le plus proche (pas plus près du trou) où elle tiendra au repos.

Raisons du changement :

 La nouvelle procédure abaisse la hauteur à laquelle la balle est droppée pour augmenter la chance

que la balle reste à l'intérieur de la zone de dégagement.

 Exiger que le joueur droppe une balle (par opposition à la placer) conservera le caractère aléatoire

souhaité de l'endroit où la balle s'arrêtera :

o Le joueur n'a pas la garantie que la balle viendra reposer à un emplacement souhaité ou dans

un bon lie.

o C'est particulièrement le cas lorsqu'une balle est dropée dans des conditions plus difficiles,

telles que du rough épais ou des longues herbes.

 Diminuer les obligations sur la façon de dropper une balle aiderait la cadence de jeu en facilitant le

dégagement d'un joueur avec un seul drop :

o Lorsqu'une balle est droppée de la hauteur de l'épaule, elle roule souvent sur une distance

considérable, de sorte que la nécessité de la dropper à nouveau est courante.

o En revanche, lorsqu'une balle est droppée juste au-dessus du sol, elle viendra reposer

généralement très près de l'endroit où elle touche le sol et devrait rester dans la zone de

dégagement.

19

 La nouvelle procédure évite d'accorder aux joueurs plus de dégagement que nécessaire :

o Une balle droppée est actuellement autorisée à rouler jusqu'à 2 longueurs de club de l'endroit

où elle touche le sol — de sorte que, par exemple, elle peut finir par être jouée jusqu'à 3

longueurs de club du point de dégagement le plus proche d'un chemin de voiturette ou d'un

terrain en réparation, ou jusqu'à 4 longueurs de club de l'endroit où la balle d'origine est entrée

dans un obstacle d'eau latéral ou de celui où elle était injouable.

o Exiger que la balle droppée repose et soit jouée dans la zone de dégagement où elle a été

droppée rendra plus probable que la balle sera jouée plus près de l'endroit où elle reposait à

l'origine.

 Permettre au joueur de dropper une balle à hauteur du genou aidera à limiter les conséquences

pour une balle qui s'enfoncera dans le sable dans un bunker.

 La nouvelle procédure signifiera qu'il y aura une plus grande cohérence entre toutes les procédures

de dégagement, ce qui simplifiera la tâche des joueurs pour savoir où et comment dropper une

balle :

o Par ex. souvent aujourd'hui, un joueur est obligé de dropper une balle aussi près que possible

d'un certain emplacement (par ex. où le coup précédent a été joué, ou bien où une balle était

enfoncée) et il peut être question de savoir si elle a été droppée assez près de cet endroit.

o La nouvelle procédure pour dropper par rapport à un emplacement sera de dropper une balle

n'importe où dans une zone de dégagement mesurant une ou deux longueurs de club à partir

de ce point (mais pas plus près du trou que ce point).

 Il sera plus simple pour les joueurs de savoir quand dropper à nouveau une balle :

o Un joueur doit actuellement connaître les 9 scénarios de la Règle 20-2c pour lesquels il faut

dropper à nouveau ; ils sont difficiles à comprendre et à appliquer et c'est une Règle largement

mal comprise.

o Selon la nouvelle Règle, le joueur a uniquement besoin de savoir que la balle doit être dropée à

nouveau si elle repose en dehors de la zone de dégagement.

 

18 Jugement raisonnable dans l'estimation et la mesure

Règle actuelle : avant Avril 2017, lors de l'estimation ou de la mesure selon une Règle :

 En général il n'est accordé aucun poids ni aucune considération particuliers au jugement du joueur ;

si le joueur finit par jouer d'un mauvais endroit en fonction d'une estimation ou d'une mesure

erronée, même si ce n'est que d'une petite quantité, le joueur devrait être pénalisé.

 Il y a une exception lorsqu'un joueur utilise son meilleur jugement pour estimer où une balle est

entrée dans un obstacle d'eau, joue la balle et apprend que son jugement était erroné ; dans ce

cas, il n'y a pas de pénalité s'il s'agissait d'un jugement honnête (Décision 26-1/17).

En avril 2017, une nouvelle décision a été introduite (Décision 34-3/10) de sorte que lorsque le joueur

estime ou mesure un emplacement, un point, une ligne, une zone ou un autre endroit, son jugement

raisonnable est accepté :

 Si le joueur a fait tout ce que l'on pouvait raisonnablement attendre dans les circonstances pour

faire une estimation ou une mesure rapide et précise.

 Cela signifie que le jugement raisonnable du joueur est maintenu même si plus tard, il s'avère que

ce jugement était erroné au vu d'autres informations (comme la technologie vidéo).

Règle 2019 : la Décision 34-3/10 sera incorporée dans les Règles en tant que Règle 1.3b(2).

Raisons du changement :

 Les Règles s'appuient généralement sur l'honnêteté du joueur, et c'est une extension naturelle et

appropriée de cette confiance dans le joueur.

 Il y a de nombreuses situations où les Règles exigent qu'un joueur estime ou mesure un

emplacement, un point, une ligne, une zone ou une distance, par ex. lorsque le joueur :

o Utilise un marque-balle pour marquer l'emplacement d'une balle, puis replace la balle, ou

o Estime l'endroit où le coup précédent a été joué, en jouant à nouveau selon la pénalité de coup

et de distance, ou lorsqu'un coup a été annulé, ou

o A la nécessité de trouver un point de référence ou une ligne de référence pour prendre un

dégagement (par ex. le point de dégagement complet le plus proche ou la ligne en prenant un

dégagement pour une balle injouable), ou pour déterminer l'étendue d'une zone de

dégagement (par ex. mesurer une longueur fixe d'un point de référence).

 De tels jugements doivent être faits rapidement et ce faisant, les joueurs ne peuvent souvent pas

être précis.

 Dès lors que le joueur a fait tout ce qui pourrait être raisonnablement attendu dans les

circonstances :

o Le joueur n'encourt aucune pénalité pour de petites inexactitudes, même si un avantage est

obtenu.

o Il n'y a pas de pénalité dans certaines situations où l'estimation du joueur était significativement

erronée, mais qu'il n'y avait effectivement aucun moyen de faire mieux (comme cela peut se

produire en estimant l'endroit où une balle est entrée dans un obstacle d'eau, ou l'endroit où

une balle était au repos avant d'être déplacée par une influence extérieure).

 Accepter le jugement raisonnable d'un joueur limite l'analyse détaillée qui pourrait résulter de

l'utilisation d'une technologie performante (par ex. revoir une vidéo lorsque le golf est télévisé).

 

19 Dégagement pour une balle enfoncée

Règle actuelle : dans certaines circonstances, un joueur est autorisé à prendre un dégagement lorsque sa

balle est enfoncée dans son propre impact :

 La Règle 25-2 n'autorise un dégagement que lorsqu'une balle est enfoncée dans une zone tondue

ras (c'est-à-dire une zone tondue à hauteur du fairway ou moins) qui se trouve sur le parcours.

 Mais un Comité peut adopter une Règle locale qui étend ce dégagement à une balle enfoncée sur

le parcours, qu'elle soit ou non dans une zone tondue ras (sauf lorsqu'elle est enfoncée dans du

sable).

 En prenant un dégagement, le joueur doit dropper la balle d'origine aussi près que possible de

l'endroit où elle était enfoncée et pas plus près du trou.

Règle 2019 : la position actuelle par défaut dans les Règles sera inversée :

 La Règle 16.3 autorisera un dégagement pour une balle enfoncée dans la "zone générale" (c'est-àdire la zone actuellement appelée "parcours"), sauf lorsqu'elle est enfoncée dans du sable.

 Mais un Comité peut adopter une Règle locale restreignant le dégagement à une balle enfoncée

dans les parties de la zone générale tondues à hauteur du fairway ou moins.

 En se prenant un dégagement, le joueur droppera la balle d'origine ou une balle substituée à moins

d'une longueur de club de l'emplacement juste derrière l'endroit où la balle était enfoncée (mais pas

plus près du trou que cet emplacement).

Raisons du changement :

 Il s'agit d'une exception appropriée au principe de jouer la balle comme elle repose car avoir à jouer

une balle qui est engluée dans un sol mou ou humide (que ce soit dans le fairway ou le rough) ne

devrait pas être considéré comme une partie du défi normal de jouer un parcours.

 Permettre un dégagement dans l'ensemble de la zone générale est conforme à d'autres Règles de

dégagement, qui ne font pas de distinction en fonction de la hauteur de l'herbe dans la zone

générale.

 De nombreux Comités à travers le monde ont adopté la Règle locale actuelle, qui s'applique pour

tous les niveaux de jeu, du professionnel ou de l'élite amateur jusqu'au niveau typique de club.

 Dans de nombreux pays, la Règle locale est suffisamment bien établie pour que les golfeurs

supposent que les Règles permettent toujours un dégagement partout dans la zone générale.

 Inverser la position par défaut aiderait à éviter la confusion qui existe parfois aujourd'hui lorsque les

clubs ou les joueurs ne se rendent pas compte qu'un tel dégagement n'est autorisé que si une

Règle locale a été adoptée.

 En basant la zone de dégagement sur le point de référence "juste derrière", l'emplacement de la

balle enfoncée évitera la question de savoir quoi faire lorsqu'une balle droppée repose dans la

même impact que celui où elle était enfoncée ; une telle balle sera toujours redroppée car elle

reposerait en dehors de la zone de dégagement.

 Autoriser à dropper la balle dans une zone de dégagement d'une longueur de club assure la

cohérence avec les autres Règles de dégagement gratuit.

 

 

20 Réparer les dommages sur le green

Règle actuelle : la Règle 16-1c n'autorise qu'une réparation limitée des dégâts sur le green :

 Un joueur peut réparer tout bouchon d'ancien trou ou tout impact de balle sur le green sur sa ligne

de jeu, que la balle soit sur ou en dehors du green (c'est une exception à la Règle 13-2).

 Mais un joueur ne doit pas réparer d'autres dégâts sur le green (comme les marques de clous, les

dégâts d'animaux, etc.) si cela pourrait l'aider dans la suite du jeu du trou.

Règle 2019 : la Règle 13.1c(2) autorise à réparer presque n'importe quel dommage sur le green :

 "Dommage sur le green" sera défini pour inclure tous les types de dégâts (par ex. les marques de

clous, les dégâts des chaussures, les indentations causées par un club ou du drapeau, les dégâts

d'animaux, etc.), sauf les trous d'aération, les imperfections naturelles du sol ou la déformation

normale du trou.

 Le joueur est autorisé à réparer les dégâts uniquement avec ses mains, ses pieds, un équipement

ordinaire tel qu'un tee, un club ou un outil de réparation d'impact de balle, et il ne doit pas retarder

indûment le jeu.

Raisons du changement :

 Parce que les greens sont spécialement préparés pour jouer la balle en la faisant rouler sur le sol,

les Règles permettent au joueur d'accomplir des actions sur le green qui ne sont pas autorisées

ailleurs :

o Le joueur peut marquer, relever et nettoyer une balle sur le green à tout moment, enlever le

sable et la terre meuble sur le green et réparer les bouchons d'anciens trous et les impacts de

balle sur le green.

o Compte tenu de cette philosophie consistant à permettre aux joueurs d'essayer d'avoir une

surface lisse pour faire rouler la balle, il n'y a aucune raison conceptuelle d'interdire la

réparation d'autres types de dommages (qu'ils soient faits par les joueurs, les animaux, le

personnel d'entretien, etc.).

 Ce changement de la Règle éliminera les questions fréquentes entre les joueurs et les arbitres sur

la question de savoir si une zone particulière de dégâts sur le green est un impact de balle qui peut

être réparé ou une marque de clou ou tout autre dommage qui ne doit pas être réparé.

 Cette modification réduira également l'illogisme apparent actuel entre le fait d'interdire à un joueur

de réparer les dégâts pendant qu'il joue un trou et ensuite de l'encourager à réparer ces mêmes

dégâts (comme réparer le bord abîmé du trou ou tapoter les marques de clou) par courtoisie pour

les groupes suivants ou par souci de préserver le parcours (Décisions 1-2/0.7 et 1-2/3.5).

 L'inquiétude a été notée que permettre de réparer tous les dégâts sur le green pourrait ralentir le jeu

si les joueurs tentent de réparer trop de zones ; mais nous croyons qu'il est improbable que cela

soit vrai pour la plupart des joueurs et que la Règle contre les retards excessifs (ainsi que la

politique de cadence de jeu du Comité) peut être utilisée pour résoudre les situations où un joueur

cherche à faire des réparations excessives.

 

 

21 Replacer la balle lorsque l'emplacement d'origine n'est pas connu

Règle actuelle : si la balle au repos d'un joueur n'importe où ailleurs que sur le green est relevée ou

déplacée selon une Règle qui exige que la balle soit replacée :

 La balle doit être replacée en la plaçant à son emplacement d'origine (Règle 20-3a).

 Mais si l'emplacement d'origine exact de la balle n'est pas connu, le joueur doit remettre la balle en

jeu non pas en la plaçant, mais en la droppant aussi près que possible de l'emplacement d'origine

estimé de la balle (Règle 20-3c).

Règle 2019 : selon la Règle 14.2c, dans la même situation :

 La balle sera toujours placée à un emplacement plutôt que d'être droppée.

 Si l'emplacement d'origine exact n'est pas connu, le joueur devra replacer la balle sur son

emplacement estimé (y compris sur, sous ou contre les éléments naturels poussant sur, sous ou

contre lesquels la balle a été au repos).

Raisons du changement :

 Un principe fondamental du golf est de jouer la balle comme elle repose ; donc, cela devrait signifier

que, lorsqu'une balle au repos est déplacée, elle devrait être replacée et jouée à partir de son

emplacement d'origine ou aussi près que possible de cet endroit d'origine.

 Quand un joueur marque l'emplacement de la balle avec un marque-balle avant de relever la balle,

l'emplacement d'origine est connu et la balle est replacée sur l'emplacement marqué.

 Mais lorsqu'une balle est déplacée accidentellement, le joueur peut ne pas connaître l'emplacement

d'origine exact :

o Actuellement si la balle était au repos n'importe où ailleurs que sur green, le joueur doit dropper

la balle le plus près possible de son emplacement d'origine et jouer la balle où elle repose (à

moins qu'elle ne roule à un endroit où elle doit être droppée à nouveau selon la Règle 20-2c).

o Cela signifie que souvent la balle ne sera pas jouée de l'emplacement estimé, car la balle

droppée peut rouler jusqu'à deux longueurs de club de ce point.

o Cela signifie également que la balle peut finir par être jouée d'un lie meilleur ou pire que le lie

d'origine (par ex. lorsque l'emplacement d'origine était dans le rough et que la balle dropée

repose sur le fairway, ou vice versa, ou lorsque la balle était au repos enfoncée dans l'herbe

profonde et que la balle droppée repose sur le dessus de l'herbe).

 Le fait d'exiger du joueur de replacer la balle sur le point estimé (y compris l'exigence de replacer la

balle sur, sous ou contre tout élément fixe ou poussant sur, sous ou contre lequel elle reposait)

aidera à s'assurer que la balle est jouée aussi près que possible de son emplacement d'origine et

avec le même lie ou presque.

 Le replacement de la balle à son emplacement estimé s'applique également lorsque le joueur ne

connaît pas l'emplacement d'origine exact d'une balle qui a été relevée ou déplacée sur le green, et

donc la même procédure s'appliquera partout sur le parcours.

 Cette modification devrait également faciliter aux joueurs la compréhension des Règles en éliminant

le concept déroutant de "replacer" une balle en la droppant plutôt qu'en la plaçant.

 

 

22 Norme pour déterminer pourquoi une balle s'est déplacée

Règle actuelle : le "poids des indices" est la norme utilisée pour décider si un joueur (ou un adversaire) a

causé le déplacement de la balle du joueur :

 La décision doit être prise à la lumière de toutes les circonstances pertinentes, en évaluant le poids

des indices et la probabilité des faits (Décision 34-3/9).

 Le joueur sera censé avoir déplacé la balle si le poids des indices indique qu'il est plus probable

que le contraire que le joueur en soit la cause (Décision 18-2/0.5).

Mais une norme plus restrictive ("sûr ou quasiment certain") s'applique pour décider si un élément extérieur

(comme un animal, un spectateur ou un autre joueur en stroke play) a provoqué le déplacement de la balle.

Règle 2019 : selon la Règle 9.2, la norme "sûr ou quasiment certain" (signifiant au moins 95% de

probabilité) s'appliquera à toutes les questions de fait concernant la raison pour laquelle une balle au repos

s'est déplacée :

 Un joueur, un adversaire ou une influence extérieure sera censé avoir causé le déplacement de la

balle si l'on est sûr ou quasiment certain que le joueur, l'adversaire ou l'influence extérieure a

provoqué son déplacement ; sinon on supposera que des forces naturelles ont provoqué son

déplacement.

Raisons du changement :

 Examiner le poids des indices est souvent difficile à appliquer dans les situations de déplacement

d'une balle :

o De nombreux facteurs qui entrent en jeu doivent être évalués, tels que ce que le joueur a fait

près de la balle, le laps de temps avant le déplacement de la balle, le lie de la balle, la pente

et d'autres conditions du parcours près de la balle ainsi que la présence de vent ou de

conditions météorologiques, et

o Il n'existe aucun moyen prescrit pour privilégier ou évaluer ces facteurs.

 La norme "sûr ou quasiment certain" sera plus simple à appliquer car elle éliminera la plupart des

"situations critiques" où il est difficile de savoir avec certitude pourquoi la balle s'est déplacée.

 L'utilisation de cette norme cadrera bien avec la nouvelle Règle 13.2 qui éliminera la pénalité pour

provoquer accidentellement le déplacement d'une balle sur le green :

o La principale raison de la suppression de cette pénalité est qu'il est souvent particulièrement

difficile de décider pourquoi une balle s'est déplacée sur le green.

o Ceci est expliqué plus en détail dans Explication pour le changement de Règle en 2019 —

Quand replacer une balle qui s'est déplacée sur le green.

o Compte tenu de ces difficultés particulières, l'utilisation de la norme "sûr ou quasiment

certain" sera plus claire et plus facile à appliquer et aidera à éviter que les joueurs ne soient

pénalisés pour avoir joué d'un mauvais endroit (en replaçant la balle lorsqu'elle aurait dû

être jouée comme elle repose, ou vice versa) en se basant sur la même évaluation difficile

des facteurs qui ont conduit à éliminer la pénalité pour avoir causé le déplacement de la

balle.

 Ce changement de la Règle signifie également que seule la norme unique de "sûr ou quasiment

certain" sera utilisée pour toutes les questions de balles déplacées plutôt que la situation dans les

Règles actuelles où des normes différentes s'appliquent pour décider si une influence extérieure a

déplacé une balle ou si le joueur ou adversaire l'ont fait.

 

 

23 Substitution pour une balle endommagée durant le cours du jeu

Règle actuelle : selon la Règle 5-3 :

 Un joueur est autorisé à substituer une autre balle si, au cours du jeu, sa balle en jeu devient

impropre au jeu, c'est-à-dire si elle est visiblement coupée, fendue ou déformée.

 Avant de relever une balle pour voir si elle impropre au jeu, le joueur doit :

o Annoncer son intention à l'adversaire en match play ou au marqueur ou à un autre joueur en

stroke play, et

o Donner à cette personne la possibilité d'observer le relèvement et le replacement de la balle

ainsi que de l'examiner, et si cette personne souhaite contester une allégation de balle hors

d'usage, elle doit le faire avant que le joueur ne joue une autre balle.

Règle 2019 : la Règle 4.2 révisera deux aspects de cette procédure :

 Le joueur sera autorisé à remplacer une balle uniquement si la balle en jeu a été coupée ou fendue

pendant le jeu du trou — pas si elle est juste "déformée".

 Le joueur ne sera plus tenu d'annoncer l'intention de relever sa balle à une autre personne ou de

donner à cette personne la possibilité d'observer la procédure ou d'examiner la balle.

Raisons du changement :

 Il n'y a plus de bonnes raisons d'autoriser la substitution pour une balle en jeu qui est devenue

"déformée" (ce qui signifie pas complétement ronde) parce que :

o La fabrication et la composition des balles de golf modernes ont rendu rare le fait qu'une balle

cesse d'être ronde, et

o Les caractéristiques de jeu des balles modernes ne sont pas affectées matériellement, sauf

lorsqu'elles sont coupées ou fendues.

 Le terme "déformée" a entraîné de la confusion, car certains joueurs pensent de manière incorrecte

qu'une balle rayée ou avec une éraflure sur sa surface est devenue déformée et donc est impropre

au jeu.

 Limiter la substitution aux seuls cas où une balle est coupée ou fendue éliminera cette confusion et

renforcera l'intention de la Règle qu'un joueur ne soit pas autorisé à substituer une autre balle

lorsque la balle en jeu est simplement rayée ou éraflée.

 Il n'y a pas de nécessité impérieuse à demander au joueur d'annoncer son intention de relever la

balle ou de donner à une autre personne la possibilité d'observer le processus :

o La suppression de ces exigences simplifiera et accélérera le processus et sera conforme à

l'approche globale des Règles consistant à faire confiance au joueur pour qu'il agisse

correctement sans avoir la nécessité qu'un autre joueur surveille le processus.

o Ceci est expliqué plus en détail dans Explication pour le changement de Règle en 2019 —

Suppression de l'obligation pour le joueur d'annoncer son intention de relever une balle.

 

 

24 Substitution d'une balle toujours autorisée lors d'un dégagement

Règle actuelle : un joueur est autorisé à substituer une balle uniquement en cas de dégagement selon

certaines Règles :

 La substitution est autorisée lors d'un dégagement avec pénalité, par ex. lorsqu'une balle est dans

un obstacle d'eau, est injouable ou est perdue ou hors limites (Règles 26-1, 27-1, 28).

 La substitution n'est pas autorisée lors d'un dégagement gratuit, par ex. le dégagement des

obstructions ou des conditions anormales du terrain (Règles 24-2 et 25-1) ; cela signifie que le

joueur doit utiliser la balle d'origine (sauf si cette balle n'est pas récupérable immédiatement).

Règle 2019 : selon la Règle 14.3, lors d'un dégagement, le joueur aura toujours le choix de substituer une

balle ou d'utiliser la balle d'origine, y compris :

 Lorsqu'il prend un dégagement que ce soit avec pénalité ou gratuitement (Règles 15 à 19), et

 À chaque fois que le joueur doit dropper et jouer une balle, comme par ex. en retournant jouer d'où

le coup précédent avait été joué après l'annulation d'un coup.

Raisons du changement :

 L'obligation d'utiliser la balle d'origine dans certaines situations de dégagement mais pas dans

d'autres est confuse, difficile à se rappeler et conduit à des pénalités inutiles. Adopter une approche

cohérente qui permet toujours à un joueur qui prend un dégagement de choisir de substituer une

balle ou d'utiliser la balle d'origine est beaucoup plus simple.

 Il n'est pas nécessaire de disposer d'une procédure différente selon que le joueur prend un

dégagement avec pénalité ou sans pénalité :

o La pénalité est appliquée pour des raisons ayant trait à l'endroit où la balle a fini sa course

(perdue, hors limites, dans une zone à pénalité ou injouable), et pas avec la balle jouée par la

suite.

o Par ex. si une balle se trouve à portée du joueur, il n'y a aucune raison d'exiger que la balle

d'origine soit utilisée lors d'un dégagement en raison d'une interférence causée par un trou

d'animal, tout en autorisant une substitution lors du dégagement parce que la balle est

injouable.

 Ce changement éliminera la nécessité, en prenant un dégagement gratuit, de juger si la balle

d'origine n'est "pas immédiatement récupérable", ce qui peut soulever des questions dans divers

cas, comme lorsque la balle est dans quelques centimètres d'eau temporaire ou est sous un

buisson épineux.

 Cela créera également une démarcation plus nette et plus intuitive entre les cas où la substitution

est autorisée en remettant une balle en jeu et ceux où la balle d'origine doit être remise en jeu :

o La substitution ne sera autorisée que lorsqu'un joueur prend un dégagement selon n'importe

quelle Règle — c'est-à-dire lorsque le joueur est obligé ou autorisé à jouer le coup suivant d'un

autre endroit que celui où la balle d'origine reposait.

o La substitution ne sera pas autorisée lorsqu'une balle a été relevée ou déplacée et que les

Règles exigent qu'elle soit replacée à son point d'origine — dans ce cas, la balle d'origine doit

toujours être utilisée (à moins qu'elle ne puisse être récupérée avec un effort raisonnable et en

quelques secondes).

 

 

25 Temps de recherche avant qu'une balle ne soit perdue

Règle actuelle : si la balle d'un joueur n'est pas retrouvée dans les 5 minutes après que le joueur ou son

caddie ont commencé à la chercher :

 La balle est considérée comme "perdue", et

 Le joueur encourt une pénalité d'un coup et doit jouer une autre balle de l'emplacement du coup

précédent (c'est-à-dire, doit jouer selon la pénalité de coup et distance). (Définition de "Balle

perdue" ; Règle 27-1c.)

Règle 2019 : selon la Règle 18.2, le temps pour une recherche de balle (avant que la balle ne soit perdue)

sera réduit de 5 minutes à 3 minutes.

Raisons du changement :

 Limiter la période de recherche à 3 minutes est plus conforme au principe sous-jacent selon lequel

le golf doit être joué de façon rapide et continue, sans longues pauses en jeu.

 Dans la plupart des cas, si la balle est trouvée, elle le sera dans les 3 premières minutes.

 Le retard total pour une balle perdue peut être beaucoup plus long que le temps de recherche seul ;

par ex. il peut falloir 10 minutes ou plus pour chercher sans succès une balle jouée du départ, en

tenant compte des 5 minutes pour la recherche, du temps de marche pour revenir au départ jouer

une autre balle selon la pénalité de coup et distance, et du temps de marche pour rejoindre l'endroit

où cette autre balle repose.

 Le temps pris dans chaque recherche de balle peut également avoir un impact négatif sur la

cadence de jeu des groupes suivants ; lorsqu'il y a de nombreuses recherches de balles longues, le

délai cumulé peut être important pour tous ceux qui jouent sur le parcours.

 Bien que ce changement puisse augmenter le nombre de balles perdues, e

 

 

26 Toucher la ligne de jeu sur le green

Règle actuelle : selon la Règle 16-1a, lorsque la balle d'un joueur est sur le green :

 Il est généralement interdit au joueur de toucher sa ligne de putt

 Mais il y a sept exceptions (par ex. lors de l'enlèvement des détritus ou des obstructions amovibles,

lors du relèvement ou du replacement d'une balle, lors de la réparation des impacts de balles, etc.).

Règle 2019 : l'interdiction de toucher la ligne de jeu sur le green sera supprimée :

 Il n'y aura plus de pénalité pour avoir simplement touché la ligne de jeu sur le green (le terme "ligne

de jeu" s'appliquera partout sur le parcours, y compris sur le green, et le terme "ligne de putt" ne

sera plus utilisé).

 Mais le joueur sera toujours soumis à l'interdiction d'améliorer sa ligne de jeu sur le green (voir la

nouvelle règle 8.1a, et les exceptions 8.1b).

Raisons du changement :

 Aucun avantage n'est obtenu si un joueur ou son cadet touche simplement la surface du green sur

la ligne où la balle sera jouée.

 Au fil du temps, l'interdiction de toucher la ligne de putt a été soumise à de nombreuses exceptions :

o La Règle 16-1a actuelle énumère sept situations différentes dans lesquelles un joueur est

autorisé à toucher la ligne de putt.

o Les Décisions reconnaissent des exceptions supplémentaires, par ex. il n'y a pas de pénalité si

un joueur marche accidentellement sur la ligne de putt.

 L'interdiction actuelle est difficile à gérer et les pénalités ne sont pas souvent appliquées ; et les

sanctions qui sont appliquées peuvent être perçues comme n'ayant que peu ou pas d'intérêt, par

ex. lorsqu'un cadet touche accidentellement la ligne de putt avec le drapeau.

 Le changement qui permettra au joueur de réparer presque tous les dégâts sur le green (voir aussi

Explication pour le changement de Règle en 2019 — Réparation des Dommages sur le Green) est

une autre raison pour laquelle l'interdiction de simplement toucher la ligne de putt n'est plus

nécessaire.

 La suppression de l'interdiction de toucher la ligne de putt sera également cohérente avec le

changement apparenté de la nouvelle Règle 10.2b(2), qui éliminera l'interdiction actuelle de la

Règle 8.2b de toucher simplement le green en indiquant la ligne de jeu pour une balle sur le green.

 

 

27 Toucher des détritus ou le sol dans une zone à pénalité

Règle actuelle : lorsque la balle d'un joueur est dans un obstacle d'eau, la Règle 13-4 stipule (avec des

exceptions) que le joueur ne doit pas :

 Tester l'état de l'obstacle d'eau,

 Toucher l'eau ou le sol dans l'obstacle d'eau avec une main ou un club, ou

 Toucher ou déplacer des détritus qui sont dans l'obstacle d'eau.

Règle 2019 : selon la Règle 17 :

 Il n'y aura plus de restrictions particulières lorsqu'une balle est dans une "zone à pénalité"

(l'appellation élargie pour la zone qui comprend ce qu'on appelle actuellement les obstacles d'eau).

 Un joueur sera autorisé à toucher ou à déplacer des détritus et à toucher le sol avec la main ou un

club pour quelque raison que ce soit (par ex. poser le club sur le sol juste derrière la balle), sous

réserve uniquement de l'interdiction d'améliorer les conditions pour le coup (voir la nouvelle Règle

8.1a).

Raisons du changement :

 Une interdiction stricte de toucher ou de déplacer des détritus ou de toucher le sol dans un obstacle

d'eau n'a jamais été pratique à appliquer, et donc une série d'exceptions ont dû être admises dans

la Règle 13-4 (voir Exception 1), la Règle 12-1 et diverses Décisions.

 Cela a créé une confusion et des complications dans l'application des Règles, comme juger quand

un joueur "teste" ou pas, ce que signifie toucher "par suite d'une chute ou pour l'éviter", et d'autres

questions similaires concernant l'application des nombreuses exceptions.

 Les interdictions actuelles ont entraîné des pénalités que certains considèrent comme trop sévères,

comme par exemple :

o Lorsque l'infraction était si anodine que le joueur ne pouvait pas en tirer d'avantage, ou lorsque

même un joueur attentif n'aurait pas pu éviter la pénalité, et

o Dans une compétition télévisée, lorsque l'infraction ne pouvait pas être détectée par le joueur

ou d'autres personnes sur le parcours et n'a été découverte que par un visionnage vidéo

ultérieur.

 Considérer une zone à pénalité de la même façon que la zone générale dans ce cas simplifiera les

Règles, réduira la confusion et supprimera des pénalités inutiles.

 La suppression de ces restrictions est cohérente avec le but d'une zone à pénalité — qui n'est pas

nécessairement d'exiger que le joueur soit confronté à un défi plus difficile pour jouer la balle, mais

qui répond au besoin pratique de donner des options de dégagement appropriées au joueur, car il

sera souvent difficile ou impossible de jouer une balle dans la zone à pénalité (par ex. lorsque la

balle est sous l'eau).

 

 

28 Balle injouable dans un bunker

Règle actuelle : en se dégageant pour une balle injouable dans un bunker le joueur peut :

 Dropper et jouer une balle exclusivement dans le bunker lui-même, soit en se dégageant sur une

ligne en arrière allant du trou à la balle (Règle 28b) soit à l'intérieur de deux longueurs de club de la

balle (Règle 28c), ou

 Se dégager à l'extérieur du bunker uniquement en prenant un dégagement selon coup et distance

par rapport au coup précédent joué à l'extérieur du bunker (Règle 28a) ; si le coup précédent était

joué à partir du bunker, il n'y a aucune option de dégagement en dehors du bunker.

Règle 2019 : le joueur aura une option supplémentaire permettant un dégagement en dehors du bunker en

utilisant la procédure en arrière sur la ligne, mais avec un total de deux coups de pénalité (Règle 19.3b).

Raisons du changement :

 Il n'est pas rare qu'un joueur ait besoin de se dégager pour une balle injouable dans un bunker, par

ex. lorsque la balle est très proche de la paroi ou de la lèvre du bunker.

o Les joueurs prennent généralement un dégagement en arrière sur la ligne ou latéral selon la

Règle 28b ou c, en partie parce qu'il est long et pas pratique de revenir vers l'endroit où le coup

précédent a été joué de l'extérieur du bunker pour se dégager selon coup et distance (Règle

28a).

o Une fois que le joueur joue un coup sur la balle et qu'elle reste dans le bunker, il n'y a plus

aucune option pour le dégagement en dehors du bunker — surtout si la balle se trouve

complétement à l'arrière du bunker où il est presque impossible en pratique d'obtenir un

dégagement.

 Jouer à partir d'un bunker peut être très difficile pour certains joueurs, surtout lorsque le bunker a

des parois abruptes.

o Cela peut présenter des problèmes particuliers en Stroke play car le joueur doit terminer le trou

et ne peut donc pas simplement ramasser et passer au trou suivant après plusieurs tentatives

pour sortir la balle du bunker.

o Donner à ces joueurs une option pour se dégager en dehors du bunker leur permettra de

continuer à jouer plutôt que d'être disqualifié.

 Cette option supplémentaire entraînera un total de deux coups de pénalité, afin de s'assurer que :

o La pénalité est cohérente compte tenu du gain important obtenu avec ce dégagement autorisé,

et

o Cette option ne devienne pas couramment utilisée par les joueurs qui peuvent jouer d'un

bunker.

 Dans les faits, le joueur qui utilise cette option de dégagement supplémentaire sera pénalisé d'un

coup pour prendre un dégagement pour une balle injouable et un coup supplémentaire pour être

autorisé à prendre ce dégagement à l'extérieur du bunker en utilisant la procédure en arrière sur la

ligne.

 Ce dégagement sera philosophiquement cohérent avec d'autres Règles qui prévoient que,

lorsqu'une obstruction ou une condition anormale du terrain interfère avec le jeu d'une balle dans un

bunker, le joueur a la possibilité de prendre un dégagement gratuit dans le bunker lui-même ou la

possibilité supplémentaire de prendre un dégagement avec un coup de pénalité en jouant en

arrière-sur la ligne en dehors du bunker.

 

 

29 Utilisation et remplacement d'un club endommagé pendant un tour

Règle actuelle : la Règle 4 définit deux normes complexes à appliquer successivement pour déterminer si

un joueur peut continuer à utiliser ou à remplacer un club endommagé pendant le tour :

 Un club endommagé ne peut être utilisé que s'il a été endommagé dans le "cours normal du jeu".

 Un club endommagé dans le cours normal du jeu peut être remplacé par un autre club seulement si

le club endommagé répond à un test supplémentaire pour être "hors d'usage".

 Un club endommagé en dehors du cours normal du jeu (par ex. lorsqu'il est frappé contre quelque

chose sous le coup de la colère) doit être déclaré retiré du jeu, ne doit pas être utilisé pour le reste

du tour, et ne doit pas être remplacé même s'il est hors d'usage ; sinon le joueur est disqualifié.

Règle 2019 : selon la Règle 4.1 :

 Un joueur sera autorisé à continuer à utiliser et/ou à réparer tout club endommagé pendant le tour,

quel que soit le dommage et même si le joueur l'a endommagé sous la colère.

 Un joueur ne sera pas autorisé à remplacer un club endommagé, sauf s'il a été endommagé

pendant le tour par une influence extérieure, des forces naturelles ou quelqu'un d'autre que le

joueur ou son cadet.

Raisons du changement :

 Ce changement de la Règle simplifiera grandement les Règles complexes concernant les clubs

endommagés.

 En particulier, décider quand un club est "hors d'usage" peut exiger un jugement technique que peu

de joueurs ont la capacité à faire, et même les arbitres peuvent trouver difficile de faire de tels

jugements rapidement et avec cohérence sur le parcours.

 Permettre à un joueur de continuer à utiliser ou à réparer un club endommagé, quelle que soit la

nature ou la cause du dommage, profitera aux joueurs de plusieurs façons :

o Cela aidera les joueurs à éviter les pénalités de disqualification qui peuvent survenir aujourd'hui

lorsqu'un joueur frappe un club contre quelque chose sous la colère et continue à utiliser le

club, sans se rendre compte que le manche était légèrement tordu ou qu'il y avait eu un autre

dommage.

o Le joueur pourra choisir de continuer à utiliser ce club dans son état endommagé ou d'utiliser

un autre club ; alors que, aujourd'hui, par ex. un joueur qui endommage un putter sous la colère

n'est plus autorisé à l'utiliser pour le reste du tour (même s'il est toujours en état d'être utilisé) et

donc finit en ayant à putter avec un wedge ou un autre club.

 Bien qu'il y ait des moments où un club endommagé est inutilisable et ne peut pas être réparé

facilement sur le parcours (par ex. quand une tête de driver se détache), la capacité pratique

d'obtenir un club de remplacement est rarement possible sauf dans certains niveaux d'élite du golf.

 Cet inconvénient potentiel du point de vue d'un joueur est compensé par la faculté d'utiliser ou de

réparer tout club endommagé, ainsi que par la simplification significative qui en résulte.

 Ce changement sera cohérent avec la philosophie générale selon laquelle un joueur devrait

normalement jouer le tour complet uniquement avec les clubs avec lesquels il a commencé ou qu'il

a ajoutés pendant le tour pour arriver à la limite des 14 clubs.

 

 

30 Utilisation d'appareils de mesure de distance

Règle actuelle : la Règle 14-3b, l'appendice IA (section 7) et l'annexe IV (section 5) traitent des appareils

de mesure de distance (AMD) :

 La Règle elle-même interdit l'utilisation des AMD pour mesurer la distance pendant un tour.

 Mais un Comité peut adopter une Règle locale permettant l'utilisation des AMD.

Règle 2019 : la position par défaut actuelle dans les Règles sera inversée :

 La Règle 4.3 autorisera les joueurs à 'utiliser des AMD pour mesurer la distance.

 Mais un Comité peut adopter une Règle locale interdisant l'utilisation des AMD.

Raisons du changement :

 Autoriser l'utilisation des AMD est conforme aux principes du jeu :

o Déterminer la distance au trou ou à un autre endroit sur le parcours n'est pas l'une des

décisions que les Règles attendent des joueurs qu'ils la prennent en utilisant uniquement leur

propre compétence et leur jugement ou uniquement avec un conseil de leur cadet.

o La distance est une information publique qu'un joueur peut obtenir de n'importe qui ; et sur la

plupart des parcours, cette information est disponible sur les têtes d'arrosage, des marques,

des piquets, etc.

 L'utilisation des AMD est devenue répandue dans la dizaine d'années suivant leur création, et ils

sont autorisés dans la plupart des clubs du monde entier et dans la plupart des compétitions

amateurs, y compris (depuis 2014) aux championnats de l'USGA et du R&A.

 Étant donné que, dans de nombreux pays, la plupart des Comités ont adopté la Règle locale

concernant les AMD, il serait judicieux que cette Règle soit une Règle de golf plutôt que d'être

autorisée par une Règle locale.

 Inverser la position par défaut aidera à éviter la confusion qui existe parfois aujourd'hui lorsque les

clubs ou les joueurs ne se rendent pas compte que l'utilisation des AMD nécessite l'adoption d'une

Règle locale.

 En même temps, les Comités qui ne sont pas à l'aise pour autoriser l'utilisation d'appareils

électroniques tels que les AMD sur leur parcours en général ou lors d'une compétition particulière

peuvent toujours interdire leur utilisation.

 L'approche révisée alignera les Règles sur la réalité selon laquelle les golfeurs de tous les âges

s'attendent de plus en plus à pouvoir utiliser des dispositifs électroniques sur le parcours à d'autres

fins autorisées par les Règles, comme la recherche d'une Règle de golf ou la vérification de la

météo.

 L'adoption et l'encouragement de l'utilisation des AMD devraient également profiter à la cadence de

jeu, comme cela a été expérimenté dans la plupart des championnats amateurs et dans les clubs

qui ont adopté la Règle locale.

 

 

 

31 Quand replacer une balle qui s'est déplacée sur le green

Règle actuelle : si la balle d'un joueur se déplace sur le green avant que le coup ne soit joué :

 Le joueur doit replacer la balle si elle a été déplacée par un joueur, un cadet ou un élément

extérieur (par ex. un animal, un spectateur ou un objet en mouvement).

 Mais la balle déplacée doit toujours être jouée à partir de son nouvel emplacement si la balle a été

déplacée par le vent, l'eau ou d'autres forces naturelles (y compris lorsque la balle se déplace sans

raison apparente en raison des effets de la gravité).

Règle 2019 : la Règle 13.1d révisera la procédure lorsqu'une balle sur le green est déplacée par le vent,

l'eau ou d'autres forces naturelles, de sorte qu'elle devra parfois être replacée et parfois être jouée depuis

son nouvel emplacement :

 Si la balle avait été relevée et replacée à son emplacement d'origine avant de se déplacer, la balle

doit toujours être replacée à son emplacement d'origine, peu importe ce qui a causé le

déplacement.

 La balle doit être jouée à partir de son nouvel emplacement seulement si la balle n'a pas été relevée

et replacée avant de se déplacer.

Raisons du changement :

 Lorsqu'une balle au repos est déplacée par des forces naturelles telles que le vent, elle est jouée

normalement comme elle repose parce que son déplacement est considéré comme une

continuation du coup précédent car aucune personne ou objet n'a eu d'effet sur l'endroit où repose

la balle.

 Mais lorsque la balle déplacée avait déjà été relevée et replacée, la relation au coup précédent n'est

plus évidente.

 Cela est particulièrement vrai sur le green, où un joueur est autorisé à marquer, à relever et à

replacer une balle pour quelque raison que ce soit, et de nombreux joueurs le font bien entendu.

o Il peut être difficile de déterminer si une personne ou un objet a causé le déplacement de la

balle ou si elle a été déplacée par le vent ou d'autres causes naturelles.

o Cela simplifiera les Règles de stipuler qu'une balle doit toujours être replacée si elle se déplace

d'un emplacement où elle avait déjà été relevée et replacée.

 Quand une balle sur le green se déplace après avoir été au repos :

o Cela peut entraîner des conséquences qui semblent injustes, par ex. lorsque la balle roule en

dehors du green (se retrouvant parfois dans un bunker ou dans l'eau) ou roule près ou dans le

trou.

o Exiger que la balle soit replacée si elle avait déjà été relevée et replacée éliminera de telles

conséquences dans ces situations.

 Ce changement de la Règle peut également être utile dans des conditions de vent très élevé sur le

parcours, car cela permet de continuer le jeu dans des conditions où il ne serait pas possible ou

équitable de le faire parce que trop de balles sont déplacées par le vent sur le green.