Golf Club de Palmola

Photo du golf

 Karine Mathiot, notre pro était présente cette semaine à Chantaco lors du Lacoste Ladies Open de France. L'occasion pour elle de suivre Celine BOUTIER, sa protégée, ex numéro 1 mondiale amateur et passée pro début septembre. Ce fût également l'occasion de retrouver toutes ses anciennes joueuses qu'elle entrainait lorsqu'elle était coach de l'Equipe de France pour la FFG. 

LACOSTE LADIES OPEN DE FRANCE

"Puggy rentre dans le lard et Karine fait fuir les doutes ": JUSTINE DREHER

« Grâce à lui, j’ai beaucoup grandi en quatre ans. Puggy était sur mon dos tout le temps. Il me rentrait dedans. Oui, oui, il me rentrait dans le lard : Fais toi confiance ! Et fais confiance aux gens qui sont autour de toi ! » En tournoi, pareil, il n’était pas tendre quand il me voyait en difficulté : Tu te démerdes comme tu veux mais tu mets cette balle dans le trou ! En plus de l’esprit américain, qui est très positif, c’est certain que Puggy Blackman a influencé ma manière de penser. » En plus du vénérable Américain, Justine Dreher évoque Karine Mathiot, la responsable du Pôle France dames de l’époque (aussi en charge du suivi, pour la ffgolf, des meilleures amateures françaises parties étudier aux Etats-Unis, ndlr) : « Mes deux premières années ont été très difficiles. Sans Karine, si passionnée, si proche des joueuses et qui m’a tellement aidée à reprendre confiance, j’aurais peut-être arrêté la fac. Je me tournais beaucoup vers elle. Avec Puggy d’un côté, qui me faisait un super bourrage de crâne et qui était un peu devenu mon mentor, et Karine de l’autre côté, je m’en suis sortie. Ce sont eux deux, ensemble, qui m’ont poussée, m’ont influencée, et m’ont permis de repartir en confiance. »

ARTICLE COMPLET ICI

"Durant 10 ans, Karine ne m'a jamais lâchée ..." : ISABELLE BOINEAU 

"Avec mon coach, Benoît (Ducoulombier), cela se passe très bien. Même s'il est très demandé par les garçons (Julien Quesne, Romain Langasque, Adrien Saddier, etc.) et que j'aimerais le voir encore plus. On s'entend bien, il trouve les bonnes clés, il sait comment me parler, il me met en confiance, c'est un personnage incroyable. Personne n'aura jamais fini de faire l'éloge de Benoît Ducoulombier… J'aimerais aussi beaucoup parler de Karine Mathiot, qui était la responsable de l'équipe de France féminine quand j'étais amateur (Karine, pour la ffgolf, fit aussi très souvent le lien avec les golfeuses françaises parties dans les universités US, elle enseigne et entraîne aujourd'hui au Golf de Palmola, ndlr). Vraiment la remercier pour avoir toujours été là pour moi. Autant quand j'étais dans les up et où j'avais ma place dans les équipes de France. Que dans les down où elle réussissait toujours à me faire participer aux stages de l'équipe pour me garder dans le rythme. Elle a fait beaucoup, mais de façon discrète, presque dans l'ombre, en ne se mettant jamais en avant. De l'âge de 14 à 24 ans, durant dix ans, Karine ne m'a jamais lâchée. Elle a toujours su, et cru, que j'allais gagner et performer."

ARTICLE COMPLET ICI